Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 09:36
Comme nous le faisons régulièrement, nous nous associons à la pièce de théâtre montée par Jean Salmona, administrateur de l'association, devant les deux promotions présentes à l'École polytechnique. Cette pièce ("Le Passé décomposé, 1940-1945"), composée de citations et témoignages lus par les acteurs, fait réfléchir sur les années noires, la résistance intérieure, l'action du Général de Gaulle et de ses compagnons. Elle sera donnée le mercredi 14 janvier à 18h à l'amphithéâtre Henri Poincaré à l'école à Palaiseau (vous pouvez vous y inscrire par mél à info@xresistance.org).
Un autre acteur, de cette période cette fois-ci, prendra la parole juste après : exceptionnellement, noous pourrons entendre Albert Messiah (X40) parler de son départ de Saint-Jean de Luz à Londres en juin 1940, sa participation à l'opréation de Dakar avec De Gaulle, son action dans la 2° DB jusqu'à Berchtesgaden en Allemagne en mai 1945. Puis Rose de Beaufort (fille d'Honoré d'Estiennes d'Orves, X21, m.p.F en 1941, premier officier fusillé) et Vianney Bollier, notre trésorier, fils d'André Bollier (X38, Compagnon de la Libération, m.p.F en 1944, assassiné par la milice) parleront de leur témoignage en tant qu'enfants de résistants.

Ajoût du samedi 17 janvier 2009 :
  • Lors de la séance du 14 janvier, notre président Bernard Esambert a annoncé un débat que nous organiserons avec les élèves volontaires au cours du premier semestre 2009, en comité plus restreint, avec des acteurs polytechniciens de la période, ou des fils d'acteurs.
  • Voir Album Photo (ci-contre sur la colonne de droite ; autres photos de l'X à suivre)

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 14:13
Robert Saunal, qui fut notre Vice-président, de la création de l'association en 1997 jusqu'en 2006 (il présida lui-même de nombreuses réunions, le président J. Maillet empêché), est décédé vendredi 19 décembre. Vous pouvez relire une interview qu'il avait donnée à la revue des Ecoles des mines, interview que nous avions numérisée. Robert Saunal était un homme charmant, d'une extrême modestie : il fallait l'entendre dire, comme si c'était évident, que le 17 juin 1940, il n'avait eu aucune hésitation à abandonner les concours des grandes écoles, quitter Clermont-Ferrand et rejoindre Saint-Jean de Luz afin de s'embarquer pour Londres.
Une messe avec honneurs militaires sera donnée à Saint-Louis des Invalides le vendredi 26 décembre 2008 à 10h.

(à gauche Robert Saunal, portant sa croix de la Libération, à droite Albert Messiah, tous deux X40 et membres d'X-Résistance, photographie prise en avril 2007, collection privée)

 

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 12:31
L'association X-Résistance s'attriste du décès de Henri Lerognon (X39), membre d'honneur de l'assocation en même temps que les quatre compagnons de la Libération Jacques Maillet, Robert Saunal, Etienne Schlumberger et Serge Ravanel.
Henri Lerognon, ancien déporté, officier de la Légion d'Honneur, était président honoraire de l'Association des déportés du camp de Flossenburg.
(voir la mention de H. Lerognon sur notre panneau "Les F.F.I.")

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 10:42
Nouveau : nous avons mis sur un post précédent (exposition X-Résistance à Condorcet) l'intervention de Bernard Lévi au colloque du 26 mars devant les élèves, à télécharger en bas du post.

Partager cet article

Repost0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 08:53
Deux événements importants pour la vie de l’association. D’abord l’inauguration de notre exposition « Des polytechniciens dans la Résistance » mercredi 21 mai à 17h30 au Conseil Économique et Social par Philippe Dechartre, représentant le président de ce conseil, et notre président Bernard Ésambert. Ensuite notre assemblée générale le mercredi 4 juin à la Maison des X à 17h30. Après l’assemblée, nous entendrons une conférence de l’amiral Émile Chaline, président des anciens des Forces Navales Françaises Libres (FNFL), sur le thème « Mémoire d’un marin de la France Libre ». Cette conférence est ouverte aux non-membres moyennent une réservation à info@xresistance.org et une participation aux frais de 10 euros.
Inauguration du 21 mai ; au centre, B. Esambert et P. Dechartre

Partager cet article

Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 12:37
Le « Journal d'Hélène Berr, 1942-1944 », manuscrit sorti du mémorial de la Shoah, et édité chez Taillandier début 2008, est un témoignage émouvant. Parmi d'autres éléments poignants, il retrace la fin de la vie de Raymond Berr (1888 - 1944, X1907).
Raymond Berr figure bien évidemment dans l'affiche «Les polytechniciens morts en déportation» de notre exposition. Le journal posthume de sa fille Hélène donne des renseignements intéressants.
Raymond Berr, ingénieur du Corps des mines, vice-président de Kuhlmann (aujourd'hui Péchiney), est arrêté une première fois le 23 juin 1942, parce que son étoile jaune (obligatoire à partir du 8 juin) était agrafée et non cousue sur son costume. Il est relâché le 22 septembre 1942, après trois mois de captivité à Drancy, après une « rançon » versée par l'entreprise Péchiney (son président était René Duchemin), et l'obligation qui lui est faite de travailler de chez lui, et non plus au siège de l'entreprise.
Il sera enlevé par une rafle, avec sa femme Antoinette et sa fille Hélène, dans leur appartement, le matin du mercredi 8 mars 1944. Ils quittent Drancy par le convoi n°70 du 27 mars 1944. Raymond et Antoinette Berr meurent dans les camps en 1944 ; leur fille Hélène, âgée de vingt-quatre ans, ne survit pas à la longue marche de départ du camp de Bergen-Belsen imposée par les nazis quelques jours avant l'arrivée des Anglais pour libérer ce camp, en avril 1945.
(notice sur Raymond Berr sur le site des Annales des Mines)

Partager cet article

Repost0
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 12:11
Un grand événement a eu lieu mardi 18 mars : c'est la première fois que notre exposition Des polytechniciens dans la résistance, qui depuis 1999 a parcouru la France (nombreux musées d'histoire de la résistance, Assemblée Nationale, Sénat, mairies d'arrondissement parisiens) est accueillie dans un lycée, le lycée Condorcet près de la gare Saint-Lazare.

Condorcet.JPGUn certain nombre de personnalités étaient venues à l'inauguration à l'invitation du proviseur Gérard Lobot et de notre président Bernard Esambert : le recteur Maurice Quénet, le maire du IX° Jacques Bravo, le directeur de cabinet du ministre de l'Education nationale, Philippe Court (X91), l'inspecteur d'académie Philippe Cocquebert... Une témoin exceptionnel de la période était là, Mme Ida Genty-Rossi, veuve de Robert Rossi (X1933, Compagnon de la Libération, mort pour la France en 1944).

Pierre Albertini, professeur d'histoire en khâgne à Condorcet a fait un discours remarquable sur l'histoire du lycée pendant la guerre, en présence d'un certain nombre d'élèves. Un colloque est prévu mercredi 26 mars après-midi devant les élèves, avec un certain nombre d'interventions, dont Bertrand Herz (X51), président de l'association des déportés de Buchenwald, à l'origine de cette manifestation, et Marc-Olivier Baruch (X76), tous deux administrateurs de notre association.

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 10:38
Etienne Schlumberger (photo X-Résistance)Etienne Schlumberger (X1936), Compagnon de la Libération, membre d'honneur de X-Résistance, et son cousin Alain Schlumberger (X1948), membre de notre association, donneront dans le cadre du groupe X-Histoire une conférence :

le mercredi 30 janvier 2008 à 18h30
sur le thème "Combats de la marine, honneur et désobéissance"
à la Maison des polytechniciens, 12 rue de Poitiers, 75007 Paris
Inscriptions avant le 24 janvier si possible (12 euros) :
Tél 01 45 48 52 04 ; fax 01 45 48 64 50 ; mél gpx@polytechnique.org


Etienne Schlumberger a été capitaine de vaisseau dans les F.N.F.L (Forces navales françaises libres), commandant le sous-marin Junon dans l'Atlantique Nord.

Etienne et Alain Schlumberger sont les auteurs du livre "Les combats et l'honneur des forces françaises libres", Editions du Cherche-Midi, Paris 2007.

Webographie:
–    Le panneau de notre site/exposition consacré aux FNFL
–  Biographie d' E.Schlumberger sur le site de l'Ordre de la Libération.
–     Le livre d'Etienne et Alain Schlumberger sur le site de l'éditeur.

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 12:43
La Fondation Charles de Gaulle organise au Sénat, lundi 26 et mardi 27 novembre, un colloque intitulé " Le Général de Gaulle et les élites ".
 
Voir programme complet (notre administrateur M.O. Baruch, X75, ENA, chercheur à l'EHESS intervient le mardi matin); inscriptions auprès de Mme de Linares, Conseil scientifique de la Fondation (01 44 18 68 88 ou linares@charles-de-gaulle.org)
 
Webographie : Article Girolamo Ramunni (CNAM, orateur le lundi après-midi), Le CNRS au temps de Charles de Gaulle, 1958-1969, revue du CNRS novembre 1999.

Le Général de Gaulle en visite à l'X Rue Descartes le 9 juin 1959
(photo copyright Bibliothèque Ecole polytechnique, mise sur un autre site Internet non autorisée)

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 13:54
A l'occasion de son dixième anniversaire, l'association X-Résistance organise avec Ponts Alliance une conférence exceptionnelle le mardi 4 décembre à 18h à la Maison des polytechniciens, 12 rue de Poitiers 75007 Paris. Elle recevra Raymond Aubrac, membre de notre association, qui nous parlera de son action pendant la résistance (et notamment ses contacts avec le général de Gaulle), puis comme Commissaire de la république à Marseille à la Libération.

Détails matériels: cette conférence sera suivie d'un pot de l'amitié. Inscriptions closes pour cette conférence, complète.


Photo: tous droits réservés Manuel Meszarovits.


Elément biographiques:
Raymond Aubrac est né le 31 juillet 1914 à Vesoul. Ingénieur civil des Ponts et Chaussées (promo 1937), il s'engage avec son épouse Lucie dès 1940 dans la Résistance à Lyon en prenant le pseudonyme Aubrac. Aux côtés d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie, il participe en région lyonnaise à la création du Mouvement Libération qui se fédérera avec d'autres mouvements de résistance pour former l'Armée secrète. Il aura de fréquents contacts avec le Général de Gaulle, et sera nommé par lui Commissaire de la République à Marseille, pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (juillet 1944- janvier 1945). Après la guerre, ami personnel d'Ho-Chi Minh, il participera, du côté américain et du côté français à diverses négociations de paix au Vietnam. Il a décrit l’ensemble de sa carrière dans un livre, Où la mémoire s’attarde, Odile Jacob 1996.


Nos relais  d'information pour cet événement:
- Mémoire et espoirs de la Résistance (page)
- Association  des anciens élèves des Ponts (page)

Partager cet article

Repost0