Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 17:36

A l'occasion de notre assemblée générale annuelle, nous sommes heureux de vous inviter mardi 10 juin 2014 à la conférence de Sébastien Albertelli à propos du BCRA.

Celle-ci aura lieu à 18h30 au siège de la FFSA, 26 boulevard Haussmann, Paris 9ème.

Participation de 10 euros demandée. Inscription préalable à l'adresse ag@xresistance.org

Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 17:30

L'exposition "Des polytechniciens dans la résistance" a été inaugurée samedi 13 avril 2013 à 17h, par Bernard Esambert et Philippe Marini, sénateur-maire de Compiègne.


Le mémorial de l'internement et de la déportation du camp de Royallieu, à Compiègne, accueille l'exposition  du 13 avril au 22 septembre 2013.


Cette manifestation a été l'occasion pour X-Résistance d'enrichir son exposition en y ajoutant des panneaux dédiés aux Polytechniciens ayant transité par le camp de Royallieu.


Vous trouverez plus de détails sur le site du mémorial


http://www.memorial-compiegne.fr/iso_upload/1081/t_200_0.jpg

 

 


Quelques photos de l'inauguration :


IMG_2771.jpgIMG_2773-copie-1.jpg

 

IMG_2774.jpgIMG_2780.jpg

Partager cet article
Repost0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 09:14

2012-03-05-Chaptal-01.JPG

Notre exposition "Des polytechniciens dans la Résistance" sera au lycée Chaptal à Paris VIII° du 6 au 20 mars, elle est inaugurée mardi 6 mars après-midi. C'est la quatrième fois depuis quatre ans qu'elle est reçue dans un lycée (après Condorcet, Janson et Louis-le-Grand à Paris). Philippe Eveno (ci-dessous), proviseur adjoint, a été déterminant dans cette coopération.

2012-03-05-Chaptal-02-EVENO.JPG

(voir l'album-photo de l'inauguration du 6 mars)

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 10:34

L'exposition, qui tourne en France depuis 1999, sera reçue du mardi 15 novembre au mercredi 23 novembre 2011 dans le hall de la Mairie du VII° arrondissement à Paris (116, rue de Grenelle)..

P1000464

>>> album photos de l'inauguration avec Rachida Dati le 15 novembre 2011

Partager cet article
Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 11:18

Notre exposition est inaugurée demain vendredi 6 mai à la mairie de Saint-Maur des Fossés (dont le maire est Henri Plagnol, ancien ministre), où elle restera jusquà la fin du mois de mai.

 

Le lendemain, samedi 7 mai à 10h, une plaque commémorative en l'honneur d'André Bollier (1920-m.p.F le 17 juin 1944, X38, Compagnon de la Libération à titre posthume), natif de Saint-Maur, sera posée au lycée d'Arsonval de Saint-Maur, situé rue André-Bollier.

 

>> album-photos de l'inauguration du 6 mai

>> discours de Vianney Bollier (PDF) sur la vie de son père, lycée d'Arsonval, 7 mai 2011

bollier.jpg

André Bollier, imprimeur du journal Combat de 1941 à 1944, assassiné par la Milice dans son imprimerie le 17 juin 1944

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 11:31

Dominique Magnant, membre de notre association, X1934, est mort à l’âge de 96 ans (annonce familiale du Monde reprise par la presse).

 

Fait prisonnier pendant la campagne de France, il manque d'être fusillé suite à une altercationavec un officier allemand - il réussit à s'évader. Il préside  les Auberges Françaises de la Jeunesse, de 1940 à 1942. Il reprend son métier d'ingénieur en septembre 1943 dans l'usine d'alumine de Péchiney à Salindres, prés d'Alès, où il adhère immédiatement à un mouvement de résistance local auquel participaient nombre de cadres de l'usine.

 
Actif dans la transformation de ce groupe en maquis et dans ses combats contre la Milice après le débarquement du 6 juin 1944, Dominique Magnant est chargé, après le débarquement en Provence du 15 août, du commandement militaire des FFI du Gard, en fait des seuls CFL (Corps francs de la Libération), l'ORA et les  FTP ayant conservé leur indépendance. À la tête des quatre compagnies issues des maquis des CFL, il mène l'interception des colonnes allemandes évacuant le Midi et entre dans Alès. Après des combats qui se terminent par la reddition d'un général allemand qui se suicide, abandonnant 500 prisonniers aux CFL du Gard, ceux- ci atteignent Nîmes. Dominique Magnant mènera leurs défilés de la victoire à Alès le 3, et à Nîmes le 4 septembre 1944.


medaille.gifAprès la libération du Gard, c'est sous son commandement qu'une grande partie des hommes de ses CFL furent constitués en une formation intitulée "bataillon des Cévennes" et rattachée à la 1ère Armée par l'intermédiaire du Groupement mobile du Sud Ouest regroupant des unités FFI.  Cette unité est engagée victorieusement sous ses ordres le 24 novembre 1944 le long de la frontière suisse. Dominique Magnant est amené à la quitter avant qu'elle traverse le Rhin et soit absorbée par la 1ère armée, car il est affecté à l'État-major de cette Armée, comme chef du service des industries chimiques. Il restera en Allemagne dans la zone d'occupation française comme directeur de l'Économie et des Finances du pays de Bade jusqu'à la fin de 1949.

 

Il sera par la suite directeur de la chimie aux Houillères du Nord-Pas de Calais (1950-1956), directeur scientifique du groupe Nobel (1957-1972) et enfin directeur de l’Union des industries chimiques (UIC) (1972-1978).

 

Dominique Magnant avait eu une brillante formation. Polytechnicien, il était aussi diplômé de l'École polytechnique fédérale de Zurich (1939) et docteur de l'École normale supérieure.

 

Il a eu aussi un engagement dans le mouvement chrétien social de Marc Sangnier (1873-1950, polytechnicien lui aussi, X1895), dont il était très proche dès avant-guerre. Il avait présidé le mouvement de 1940 à 1942, et sera président

 

Liens

> fiche Wikipedia que nous venons d’ouvrir.

> D. Magnant avait laissé au fonds X-Résistance de notre Association (inventaire), déposé à la bibliothèque de l’X, deux documents sur le bataillon FFI des Cévennes. Il avait fait une conférence pour notre association enoctobre 1996, à la naissance de celle-ci.

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 16:35

Notre exposition est au Musée de la Légion d'Honneur du jeudi 4 novembre (après l'inauguration du mercredi 3 novembre, album photos) au vendredi 19 novembre. Pour la seconde fois en onze ans (la première fois était lors de la première présentation de l'exposition, à Polytechnique, en mai 1999 - inauguration par J.P. Masseret, Secrétaire d'Etat aux Anciens combattants), des objets agrémenteront notre trentaine de panneaux. Ces objets et souvenirs ont été prêtés, comme la première fois, soit par le Musée de l'Ordre de la Libération, soit par nos membres. Nous remercions aussi le groupe d'assurances AG2R-La Mondiale (et toutes les personnes de ce groupe impliquées dans le projet) pour avoir bien voulu apporter son soutien financier à cette édition de l'exposition.

Musee_legion_honneur.jpg

Quelques rappels sur l'historique de cette exposition. Conçue, comme indiqué, en juin 1999, elle a été exposée dans une vingtaine de lieux (dont la moitié en province) dans toute la France depuis dix ans :

  • Mairies : Paris XIII° (juin 2000, avec J. Toubon), Montpellier (nov. 2000, avec G. Frêche),  Chamalières (Puy-de-Dôme, nov. 2002), Strasbourg (avec F. Keller, janv. 2003), Paris XVI°, (juin 2005), Palaiseau (sept. 2005), Le Havre (2009)...
  • Musées : Bordeaux (Centre Jean Moulin, nov. 1999, avec A. Juppé), Besançon (musée de la Résistance, mai 2000), Lyon (Centre d'histoire de la Résistance et de la Déportation, avril 2000), Toulouse (musée départemental de la Résistance, mars 2001), Brest (mémorial finistérien de la Seconde Guerre mondiale, fort Montbary, avril 2002),...
  • Lieux officiels : Assemblée Nationale (oct. 1999), Sénat (mars 2007), Conseil économique et social (mai 2008),..
  • Lycées : Lycée Condorcet (Paris, mars 2008), Lycée Janson-de-Sailly (Paris, oct. 2009), Lycée Louis-Le-Grand (Paris, mars 2010).
  • Autres : Chambre de commerce de Marseille (nov. 2000),...
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 13:23

Comme chaque année le 17 juin, la ville de Lyon rend hommage à André Bollier, X38, Compagnon de la Libération à titre posthume : le 17 juin 1944, la milice française prend d'assaut son imprimerie clandestine, et Bollier se suicide, à l'âge de vingt-quatre ans.

Son fils Vianney Bollier (X63) est trésorier de notre association, et a lu cette année au cours de la cérémonie un texte que le GLAX (Groupement lyonnais des anciens X) a publié dans son bulletin juin-septembre 2010, et que nous reproduisons ici (PDF- 1,6Mo).

Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 23:58
Notre exposition "Des polytechniciens dans la Résistance" est installée (grâce à notre trésorier Vianney Bollier) depuis ce matin et pour une durée de quatre semaines au lycée Louis-Le-Grand, après son passage au lycée Condorcet en mars 2008 et au lycée Janson-de-Sailly en octobre 2009.
IMG_2185.JPG
Elle a été inaugurée mercredi 10 mars en fin d'après-midi, en présence du proviseur Joël Vallat et du président d'X-Résistance Bernard Esambert.
IMG_2187.JPG
Lire le discours "Louis-le-Grand et la mémoire de la Résistance" fait par Dominique Lejeune, professeur d'histoire en khagne et hypokhagne au lycée Louis-Le-Grand, lors de l'inauguration du 10 mars (téléchargement PDF)
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 10:29
Après Raymond Aubrac en 2007, notre association accueille pour une conférence exceptionnelle le lundi 30 novembre à 18h à La Maison des Polytechniciens, Daniel Cordier, Compagnon de la Libération, ancien secrétaire de Jean Moulin. Daniel Cordier vient d'écrire récemment une somme sur la France Libre, Alias Caracalla, Gallimard (2009). Inscription préalable à info@xresistance.org (p.a.f. 10 euros pour les non-membres).
© Catherine HELIE / GALLIMARD/Opal
Partager cet article
Repost0